Test Drone FIMI X8 SE Xiaomi, le drone 4K qu'il vous (...)

Test Drone FIMI X8 SE Xiaomi, le drone 4K qu’il vous faut


Un drone c’est fun à beaucoup d’égards. Fun quand il s’agit de piloter une machine volante quoi vous rappellera vos jouets radiocommandés, mais fun aussi pour le plaisir de découvrir des paysages en vue avion imprenables avec possibilité de partage de photo et vidéos en 4K.

Le marché du drone se démocratise avec des machines de plus en plus économiques et surtout de plus en plus performantes. Que ce soit en matière de pilotage intelligent ou de captation vidéo, les drones personnels d’aujourd’hui égalent les drones professionnels d’hier.

La société qui aura le plus largement contribué à cette démocratisation est sans conteste le Chinois DJI avec ses séries Phantom et surtout MAVIC. Le MAVlC PRO, lancé fin 2016 et testé 5 étoiles de on côté reste mon maitre étalon en matière de test.
Le FIMI X8 SE arrive en challenger sur ce marché. Il bouscule le marché avec un prix inférieur de moitié au leader, en dessous de 450€ en bon plan, sans véritable compromis sur le papier.

 FIMI et le Drone X8 SE en bref

FIMI une société Chinoise fondée en 2014. Elle fait partie de l’écosystème Xiaomi et est à l’origine des drones de la marque comme le dernier petit MITU.
FIMI produit également pour le géant Chinois la nouvelle série de caméra 4K du géant Chinois. Drone + caméra, le couple est gagnant pour produire un produit performant.

FIMI fabrique les caméras et Drones Xiaomi
FIMI fabrique les caméras et Drones Xiaomi

Mais en parallèle de produire pour Xiaomi, FIMI commercialise maintenant en nom propre des drones avec la mise sur le marché des Fimi A3 et Fimi X8 SE.
Le Fimi X8 SE en test, est le modèle phare de la marque. Il se positionne dans la gamme des drones grand public DJI Mavic Pro, Mavic Air ou encore Parrot ANAFI. Il combine taille réduite avec bras pliants, télécommande radio avec transmission vidéo longue distance utilisable avec un smartphone, modes de vols intelligents, 30 Minutes de vols et une caméra 4K stabilisée sur 3 axes. Le tout avec un prix de 30 à 50% moins chers que les compétiteurs.

La gamme des nouveaux drones FIMI
La gamme des nouveaux drones FIMI

Son petit frère, le Fimi A3 se positionne en entrée de gamme. Ce drone n’est pas pliable à la mesure d’un DJI SPARK qu’il concurrence. Il propose une caméra Full HD stabilisée sur 2 axes seulement avec retour vidéo sur la télécommande qui dispose d’un écran intégré. Il ne propose aucun capteur camera ou sonar. Son autonomie est de 25 minutes max théorique.
Le prix est hyper agressif : moins de 250€.

 Le test du FIMI X8 SE sur la Chaine Youtube

Coup de cœur, j’ai décidé de vous publier plusieurs vidéos en complément de ce test papier que vous retourvez sur ma chaine YOUTUBE. Abonnez vous.

Dans la boite.

Commandé via Gearbest au moment du lancement de la précommande (la news bon plan), j’ai reçu mon drone sans problème dans un petit colis.

L’emballage n’est peut-être pas aussi flamboyant que celui de mon Mavic Pro, mais la machine est bien protégée ce qui est le principal. Cette boite pourra servir pour le transport le temps de se procurer une mallette. pensez à conserver le bloc de mousse pour protéger la caméra./

La boite du drone FIMI X8 SE
La boite du drone FIMI X8 SE

Dans l’emballage se trouve le FIMI X8, un bloc adaptateur secteur avec un câble bipolaire Europe, une batterie, la télécommande, deux sachets d’hélices, trois mini câbles smartphone (Lightning, USB-C et Micro USB) et une petite documentation en anglais.

Tout pour démarrer
Tout pour démarrer

Le drone est très compact car c’est un modèle pliable. Il mesure en service 20,4 x 10,6 x 7,26 cm et seulement 20,4 x 7,3 cm x 7,26 cm quand les bras sont repliés. Son poids de 790 grammes fait qu’il n’est pas nécessaire de l’enregistrer et suivre une formation en ligne pour l’utiliser.

Le FIMI X8 SE ne propose qu'un capteur ultrason contre 2 pour le Mavic Pro
Le FIMI X8 SE ne propose qu’un capteur ultrason contre 2 pour le Mavic Pro
Une forme assez proche du DJI Mavic Pro ici à droite
Une forme assez proche du DJI Mavic Pro ici à droite
FIMI X8 SE vs DJI MAVIC PRO
FIMI X8 SE vs DJI MAVIC PRO

L’air de famille avec le Mavic Pro est évident mais il ne s’agit pas pour autant d’une copie. Le pliage des bras, par exemple, n’est pas identique. Il y a cependant de nombreux point de similitudes comme le placement de la batterie amovible.

La mise en marche est assurée par un bouton sur le dessus associé à 4 diodes. Un petite pression sur le bouton et elles indiquent le niveau de charge.

La batterie amovible
La batterie amovible

Un emplacement carte Micro SD et port Micro USB est placé sous une trappe.

Le lecteur de carte et le commutateur Radio RTF / WIFI (non fonctionnel à cet instant)
Le lecteur de carte et le commutateur Radio RTF / WIFI (non fonctionnel à cet instant)

Il s’y trouve aussi un bouton et un commutateur WIFI/RTF qui indique un usage possible uniquement via un Smartphone avec une liaison WIFI. Cette fonction n’est pas encore activée.

la caméra stabilisée sur 3 axes
la caméra stabilisée sur 3 axes

La caméra est placée à l’avant sur une nacelle stabilisatrice sur 3 axes. Au-dessus, une vitre fumée donne l’impression qu’il y aurait un capteur anti collision comme sur le MAVIC PRO. Ce n’est qu’une considération esthétique. Les seuls capteurs disponibles sont une caméra et un détecteur ultrason qui sont situés sous le FIMI X8 SE. Ils assistent les atterrissages et limitent les risques de crash.

Le drone est bardé de lumière sur les bras et le corps (Il est interdit de voler de nuit en France).

Que ce soit en matière de finition, qualité d’assemblage ou matériaux utilisés, le FIMI X8 SE n’a pas à rougir face au MAVIC PRO.

JPEG - 68.7 ko

La télécommande du FIMI X8 SE fait moins manette de jeux que celle du MAVIC. Elle ressemble plus à une console de jeu une fois un smartphone, ou une tablette type iPad mini positionné dessus. Elle se recharge en micro USB.

La télécommande accepte une tablette de la largeur d'un iPAD MIni
La télécommande accepte une tablette de la largeur d’un iPAD MIni
A l'arrière, deux molettes, au dos deux boutons
A l’arrière, deux molettes, au dos deux boutons
La télécommande est extensible
La télécommande est extensible

Elle est assez proche de celles de DJI et propose outre les joysticks de pilotage :

  • Un curseur pour demander un RTH, retour à la zone de départ automatique.
  • Un bouton d’allumage
  • Un micro joystick avec raccourcis vers cinq fonctions paramétrées dans l’application FIMI.
  • Un bouton de décollage/atterrissage automatique
  • Deux potentiomètres. Celui de droite vise à ajuster la luminosité du capteur vidéo. Celui de gauche règle l’inclinaison de la caméra.
  • Deux boutons derrière pour prendre des photos et vidéos
De mon point de vue, la télécommande FIMI X8 SE est plus ergonomique que celle de chez DJI
De mon point de vue, la télécommande FIMI X8 SE est plus ergonomique que celle de chez DJI

Je trouve cette télécommande ergonomique, pas trop lourde (moins de 400 grammes). J’apprécie la simplicité pour y glisser un smartphone ou une tablette au format 8 pouces comme un iPad mini. Elle est en effet extensible en largeur jusque 20,5 cm.
Le smartphone se connecte à la télécommande via un des câbles courts USB fournis avec un espace prévu pour masquer le connecteur. La télécommande converse avec le drone via une liaison radio spécialisée 5.4Ghz pour les ordres et le retour vidéo.

 Un pilotage très souple

La mise en service du drone est simple. Il n’y a qu’à clipser les hélices avant et arrière. Ce sont des modèles bipales de 8,5 pouces avec détrompeurs.

Mettez ensuite les batteries en charge.
La batterie 4500 mAh du drone demande un peu moins de 2 heures pour être à pleine charge. La télécommande dispose d’une batterie intégrée 3900 mAh Lipo pour laquelle je n’ai pas encore calculé les statistiques.

Sur le smartphone ou la tablette, il faut télécharger l’application FIMI NAVI. Elle existe pour iOs et Android. Un simple email est nécessaire pour entrer dans l’application. A cette date, l’application ne propose que la langue anglaise.
Si vous connaissez DJI Go, vous ne serez pas dépaysé au niveau des concepts généraux mis en œuvre côté FIMI.

L'interface principale de l'application FIMI NAVI
L’interface principale de l’application FIMI NAVI

L’écran principal est articulé autour du retour vidéo de la caméra avec

  • en haut des informations générales sur le vol (altitude, distance, vitesse, nombre de satellite, niveau de radio),
  • En bas des infos sur la caméra (orientation, iso, ev, ouverture, espace disponible sur la micro SD, mode d’enregistrement.)
  • Sur la droite un ensemble de raccourcis (décollage, lancement de l’enregistrement, sélection des modes de vols...)
    Une petite carte en bas agit comme un bouton. Elle affiche en plein écran une carte satellite ou standard en plein écran avec la position du drone.

Les paramétrages sont riches et organisés autour de cinq sections : DRONE, TÉLÉCOMMANDE, CAMERA, BATTERIE, ET PLUS.

Les écrans des paramétrages
Les écrans des paramétrages

Sans entrer dans les détails, en voici les principaux éléments :

Section Drone

Elle permet

  • De limiter la vitesse (3 à 16 m/s), la distance ainsi que l’altitude.
  • De configurer la hauteur du RTH, Retour To Home de manière à éviter les obstacles
  • De définir du comportement en cas de perte de signal (RTH, atterrissage, attente)
  • D’activer un mode débutant ou sport qui configurent automatiquement les paramètres précédents
  • ...
Des calibrations régulières sont nécessaires
Des calibrations régulières sont nécessaires

Dans cette section, vous pourrez également procéder au calibrage du compas ainsi que de l’IMU (Inertia Measurement Unit ). Une petite animation vous explique commet procéder (bouger en circulaire le drone, le placer sur une surface plane).

Section Télécommande

Les choix principaux offrent

  • La calibration de la télécommande, déplacement des joysticks
  • La définition des cinq raccourcis du micro Joystick parmi 8 choix

Vous pourrez aussi choisir le mode de fonctionnement des joysticks parmi trois variantes.

Section Caméra

Cette section permet

  • Le calibrage de la nacelle de la caméra
  • La définition du pas de déplacement
  • La gestion du gain de la caméra

Section Batterie

Elle est à la fois informative avec

  • Capacité
  • Nombre de cycle
  • Température

Mais aussi directive

  • Mode d’alerte en cas de batterie basse
  • Gestion du RTH ou atterrissage en cas de batterie au minimum

La Section ... servira principalement à provoquer une mise à jour manuelle des firmwares.

Une mise à jour de firmware
Une mise à jour de firmware

A la première mise en service avec le drone, l‘application vous proposera probablement des mises à jour de firmware, tant pour le drone, la télécommande et la caméra. J’en ai reçu quatre de mon côté. C’est un aspect rassurant que de voir que FIMI fait évoluer ses produits.

 Un copilote intégré

L’application FIMI permet également d’engager des modes de vols dits intelligents. Pour plus de détails et compréhension, je vous recommande de regarder le manuel du FIMI X8 SE publié sur le site officiel.

En voici une traduction récupérée via la communauté (merci à Alain P).

Le manuel du FIMI X8 SE traduit en français
Le manuel du FIMI X8 SE traduit en français
Les modes de vol intelligents
Les modes de vol intelligents

De mon côté, voici ceux que j’apprécie

  • Mode Tripod pour prendre des vidéos stables ou des vidéo/photos de groupes par la limitation de la vitesse du drone à 1km/h max.
  • Mode Cinematic. Dans ce mode, les mouvements comme les freinages sont adoucis pour produire des enregistrements très fluides. Attention à ne pas s’approcher trop d’un obstacle car l’inertie de freinage est importante.
  • Flight Track. Dans ce mode le Drone vous suit automatiquement à l’arrière, côté ou avec un 360°. La localisation via GPS doit être disponible.
  • Orbit pour le faire tourner autour d’un point central avec possibilité de bloquer la caméra sur un point d’intérêt. Le mode Spiral tournera en changeant l’altitude également. Ces modes sont parfaits pour faire des vidéos de monuments.
Le mode WAYPOINT programme un ensemble d'actions
Le mode WAYPOINT programme un ensemble d’actions

Il y a également des modes plus ambitieux comme WAYPOINT qui permet de spécifier un chemin de déplacements en positionnement des points sur la carte et des actions à lancer à chaque point (prise de vidéo, photo, ….)

 Performant en vol

Smartphone placé sur la télécommande et connecté, une pression courte suivie d’une longue sur l’interrupteur télécommande et sur celui du drone met l’ensemble en service.

JPEG - 164.2 ko

Il faut une vingtaine de seconde pour que le drone soit prêt à voler avec confirmation via la couleur des boutons qui passent du rouge au blanc sur la télécommande.
Le bruit du drone est du même ordre que mon MAVIC PRO.
Le décollage peut être automatique ou manuel en baissant simultanément les joysticks vers l’intérieur.

Pas moins silencieux que la concurrence
Pas moins silencieux que la concurrence

Si vous êtes en extérieur, vous devriez disposer de la localisation GPS/GLONASS. En l’absence, par exemple en intérieur dans un gymnase, le drone proposera un mode VPU qui utilise le capteur optique et par défaut un mode dit ATTI qui se sert uniquement de l’altimètre.

Le contrôle de zones autorisées au décollage n’est pas intégré dans l’application. Elle n’émet aucun type d’alerte pour vous indiquer des restrictions de vol comme le fait celle de DJI. Les zones interdites type aéroports sont normalement présentes. Le drone se mettra en stationnaire pour ne pas y entrer. Je n’ai pu provoquer ce type de situation pour vérifier.

La stabilité en vol est au rendez-vous
La stabilité en vol est au rendez-vous

J’ai fait voler le FIMI X8 SE en le gardant à vue pour éviter de découvrir trop tard des problèmes techniques et le perdre mais aussi respecter la réglementation. Durant le vol, un retour vidéo est affiché sur le smartphone. Il est en qualité HD et relativement stable.

Il faut garder les antennes dans la direction du drone pour limiter les défauts de communication.

Sur l'écran du smartphone, profitez d'un retour vidéo en HD
Sur l’écran du smartphone, profitez d’un retour vidéo en HD

Certains essais confirment des distances de vols déraisonnables proche des 5 Km. Au sol, j’ai mesuré environ 1,6 km. Il devrait pouvoir montrer à 500 mètres mais c’est interdit en France (Max 150 mètres).
La vitesse maximale du FIOMI X8 SE est de 18 m/s, soit 65 km/h.
Le temps de vol est de l’ordre de 25 minutes ce qui est très bon. Au maximum, en ignorant les alertes, le cap des 30 minutes est théoriquement possible.

L'atterrissage automatique après RTH n'est pas super précis
L’atterrissage automatique après RTH n’est pas super précis

À tout moment, vous pouvez demander en urgence un RTH, return to HOME via le bouton dédié de la télécommande. Le drone va alors revenir se poser automatiquement à son point de départ. Dans mes essais le FIMI X8 SE se pose un peu en décalé de son point réel de décollage.

La stabilité en vol est bonne. Le Drone FIMI X8 combine caméra, sonar, baromètre altimétrique et GPS/GLONASS pour rester stationnaire. Il dévie très légèrement quand il vole à hauteur d’homme.
Il garde la même altitude quand on pousse les gaz. Au freinage il aura tendance à un peu monter.

Il faut être vigilant pour ne pas endommager son investissement. Le FIMI X8 ne dispose pas de capteurs de collision là où le MAVIC en propose deux à l’avant. Dans la vie courante, les risques sont aussi sur les côtés ou à l’arrière.

Rassurant de pouvoir acheter des pièces détachées
Rassurant de pouvoir acheter des pièces détachées

FIMI propose des pièces détachées à petit prix ce qui rassure. Vous pourrez aussi compter sur une communauté qui s’élargit chaque jour.

 Une caméra volante 4K de qualité

Nos journaux télévisés, reportages et films sont truffés de vidéo prises par des drones. Elles sont maintenant à la portée de tous, techniquement et financièrement. Le coût du FIMI X8 SE est à peine supérieur à ce qu’était celui d’une GOPRO il y a encore quelques années.

Exemple de réglages vidéo
Exemple de réglages vidéo

Le FIMI X8 SE dispose d’une caméra type GO PRO montée sur une nacelle (gimball) stabilisée sur 3 axes. Cela lui garantit une stabilité absolue qui produit des vidéos tout bonnement parfaites. Les résolutions proposées sont HD (max 200i/s), Full HD (100i/s max), QHD (60 i/s max) et UHD 4K (30 i/s).

J’ai privilégié la captation en 4K. La qualité est excellente. Les vidéos capturées en Mpeg4 AVC sont nettes, fluides, sans artefacts avec des couleurs fidèles. Je trouve la qualité supérieure à celle capturée par mon MAVIC PRO avec globalement moins de bruit. Cet avantage de la FIMI X8 SE vient de son plus haut débit d’écriture de 100 mégabits contre 60 Mbps pour son compétiteur. Je vous recommande d’acheter une carte mémoire performante type Sandisk Extreme pour éviter des erreurs d’enregistrement.

L’objectif de la caméra est un grand angle, FOV de 78,8°, avec une focale équivalente à 26mm. Avec peu de recul, vous pourrez capter de larges paysages. Le capteur est un SONY IMX378 avec des pixels de 1,55 µm 12 mégapixels.

La partie photo est moins impressionnante. Je vous recommande de capturer en format RAW DNG pour limiter les artefacts de la compression JPG.
IL exite dans tous els cas de nombreux paramètres pour ajouter l’image (balcne des blancs, style, couleur, luminosité, ...).

Les vidéos du FIMI X8 SE peuvent être importées sur le smartphone ou lues à distance
Les vidéos du FIMI X8 SE peuvent être importées sur le smartphone ou lues à distance

Les photos et vidéos stockées sur la carte peuvent être visualisées et ou téléchargées sur le smartphone directement via l’applcation.

 Pourquoi payer plus cher ?

Vous êtes nombreux à regarder ces appareils volants avec de l’envie tout en se refusant d’investir. Le meilleur tarif pour une machine performante aura été en bon plan le DJI Mavic Air avec un tarif autour de 650€. Parrot a également une offre dans ces niveaux avec son dernier drone ANAFI.

Le Drone FIMI X8 SE brise un nouveau palier psychologique en dessous des [450€ seulement en bon plan et cela ne se fait ni au détriment de la qualité, ni de la performance. Les pièces détachées sont faciles à trouver comme les batteries supplémentaires (autour de 70€).

Le FIMI X8 SE démocratise le plaisir du pilotage de drone et de la prise de vue aérienne et mérite 5 étoiles.

J’ai pris beaucoup de plaisir à le tester et je continuerai à faire évoluer ce test. Posez-moi vos question via le forum ci-dessous.

Difficile de lui trouver des reproches en dehors d’une application non encore traduite en français ce qui ne sera pas un vrai handicap.

Je vais m’efforcer de vous trouver en permanence les meilleurs bons plans pour vous le trouver pas cher dans mon billet spécial : Drone Xiaomi Fimi X8 SE, pliable, caméra 4k stabilisée 3 axes, GPS etc à 379€49 (testé 5 étoiles)

J’aime
Qualité de fabrication
Superbe vidéo 4K stabilisée
Modes de vols complets
Autonomie
Prix réduit
J’aime moins
Application en Anglais
Pas de capteur d’obstacle
Atterrissage RTH pas précis

FIMI X8 SE

5

En conclusion

Le drone FIMI X8 SE est la référence qualité prix 2019. Avec un prix autour de 400€, il rivalise avec le concurrent DJI et son offre MAVIC deux fois plus cher sans que ce ne soit par des compromis. C’est un vrai coup de cœur.