TEST AIWO G1000, une mini Borne Arcade Retrogaming 7 (...)

TEST AIWO G1000, une mini Borne Arcade Retrogaming 7 pouces coup de coeur (avec vidéo)


Tout commence par un bon plan que j'avais relayé il y a quelques semaines sur une console de jeu portable à la forme de borne d'arcade. la AIWO G1000 m'avait interpellé en raison de ses caractéristiques techniques vu le prix minime autour de 55€. Fan de retrogaming, je me suis empressé de la tester et c'est une belle surprise.

Le RETROGAMING, ce n’est pas uniquement de la nostalgie. C’est aussi du plaisir car les jeux d’antan n’ont, pour beaucoup, rien à envier à ceux d’aujourd’hui. Si un adulte se remémorera ses bons moments sur une console ou borne d’arcade du passé, un plus jeune ne verra que le jeu et le plaisir associé.

Un grand modèle de console arcade emulation ...
Un grand modèle de console arcade emulation ...

La légalité de l’émulation en utilisant des jeux (ROMS) reste un point sensible car beaucoup ne sont pas abandonnés ou libres de droits. Difficile de penser que les différentes consoles vendues sur le marché avec plusieurs centaines de jeu sont en règle avec les ayants droits. Dans tous les cas, l’émulation/Retrogaming n’a jamais été aussi populaire avec des solutions logicielles pour PC, ANDROID ou Raspberry PI comme RetroPie, Recalbox , Lakka, .... et tout un ensemble de consoles. Des milliers de sites proposent en téléchargement des images (ROM) de nos anciens jeux sans se poser de question. Le site Archive.org en référence de nombreuses a priori en toute légalité vu le sérieux du site.

... et un petit pas moins performant
... et un petit pas moins performant

C’est dans ce contexte qu’arrive mon test de la AIWO G1000, une mini console borne arcade tout en un qui suit la mode initiée par la Neo Geo Mini.
Elle est actuellement vendue chez Gearbest à moins de 60€ comme vous pouvez le lire dans mon article bon plan : AIWO G1000, une mini Borne Arcade Retrogaming 7 pouces à prix réduit à 56€11 (testée) .
J’avais été étonné par ce prix extrêmement compétitif considérant le coût des composants pour construire le même type de console.

Lors de mes recherches, je l’ai également trouvé sans marque comme ici chez Amazon et sous le nom Yepo 7 ici sur Ebay. Il existe aussi des versions noname vendue avec deux petites manettes.

Dans tous les cas, rien ne permet d’assurer que le niveau de firmware entre ces différentes versions serait le même que celle de mon test et elles sont plus chère.

La AIWO G1000 est aussi appelée RS-07 V2 sur les forums en référence à la RS-07, mini console borne arcade du même type mais avec écran 4,3 pouces seulement.

Pour mieux illustrer ce test, je vous ai préparé une vidéo. Si vous souhaitez m’encourager à faire ce type de vidéo, abonnez vous à la chaine Youtube de planète numérique.

 Une première impression mitigée

L’emballage est coloré mais l’intérieur ne paye pas de mine. Dans la boite, la console sans joystick, une carte mémoire MicroSD 8 Go et un câble USB.
Aucune documentation et à part le texte sur le carton, pas moyen de vraiment savoir ce à quoi s’attendre.

JPEG - 185.6 ko

La console arcade fait penser à un jouet en raison des couleurs et du type de plastique utilisé.

JPEG - 177.2 ko

Un aspect laqué des plastiques aurait été plus sympathique. Pour autant la finition générale est correcte.

Un look jouet
Un look jouet

La AIWO G1000 a apparence d’un Bartop Arcade au sens où son design est articulé autour d’un écran de 7 pouces 16/9e avec en frontal un tablier comprenant un Joystick et 11 boutons. Son encombrement est d’environ 18 * 18 * 14.
Sous chaque bouton une gravure indique le rôle de cette touche : select/start/return/vol+/vol+, A/B/R/Y/X/L.

Le petit joystick est agréable
Le petit joystick est agréable

 Aussi sur la TV

A l’arrière se trouve un panneau de connectique avec un interrupteur, une prise USB d’alimentation/recharge MiniUSB, un lecteur de carte microSD, une prise casque, deux ports USB ainsi qu’une sortie HDMI taille standard.
Au-dessus se situe un large haut-parleur de très bonne qualité.

Une connectique plutôt large
Une connectique plutôt large

Il est donc possible de raccorder la mini borne arcade AIWO G1000 à une TV et lui adjoindre deux joysticks supplémentaires via les ports USB pour obtenir console de salon multijoueur. La résolution sera alors HD 720p. Le son est transmis vers le téléviseur. L’écran de la console s’éteint dans ce mode.

Vous pouvez raccorder d'autres manettes à petit prix
Vous pouvez raccorder d’autres manettes à petit prix

Vous trouverez des manettes compatibles à petit prix par exemple sur AMAZON.

Aussi sur la TV
Aussi sur la TV

 Le hardware de la AIWO G1000

Aucune information n’est donnée côté AIWO sur la technique de sa mini console. C’est après de longues heures de recherches sur Internet dans toutes les langues et finalement un saut par chance sur DISCORD #rs-07-V2 (grand merci à eux) que je peux vous indiquer l’architecture de cette mini console.

L’écran est un IPS TFT résolution 800x480 de qualité ordinaire mais aux bons angles de vision. Surtout pensez à retirer le film plastique qui le protège.

La carte mère AIWOG1000 - Crédit ANTOINE / Salon Discord
La carte mère AIWOG1000 - Crédit ANTOINE / Salon Discord
L'intérieur de la AIWOG1000 - Crédit ANTOINE / Salon Discord
L’intérieur de la AIWOG1000 - Crédit ANTOINE / Salon Discord

Elle est animée par un processeur Rockchip Quad-Core 1.2GHz Cortex-7 RK3128. Elle dispose de 128MO de stockage eMMC et 256MO DDR-3 en RAM. Elle tourne sous un dérivé d’Android avec l’émulateur Retroarch 4.3.
L’émulateur est intégré dans l’interface et invisible pour l’utilisateur Lambda.

La mini borne arcade AIWO G1000 s’alimente via son port USB mais elle dispose aussi d’une batterie. Une bonne surprise qui n’était pas directement visible sur la fiche du produit. Elle est de 2100mAh et permet plus de 3 heures de jeux. Il faudra utiliser un de vos chargeurs pour l’alimenter/recharger.
Pratique en vadrouille pour les enfants.

Aucun jeu n’est installé sur la mémoire centrale. Il faut utiliser une carte MicroSD formatée en FAT32 et y placer des ROM de jeux et/ou du contenu multimédia (films, musique ou encore photos). Les ports USB ne sont pas reconnus en lecteurs. Ils servent à raccorder des joysticks externes sachant que le port du haut sera utilisable via un ordinateur.

Une carte mémoire de 8 Go est fournie. Sur la fiche technique, GEARBEST annonce 3000 jeux intégrés. Ce n’est pas le cas. J’ai dénombré 679 fichiers ce qui est déjà confortable. De fait certaines versions du marché seraient vendues avec plus de ROM mais ce seraient des jeux Chinois.

Cette architecture est suffisamment ouverte pour espérer rapidement un firmware alternatif encore plus performant. Cela rendra cette console arcade encore plus incontournable. Des modifications telles que le changement du joystick sont aussi envisageables.

 Une mini borne arcade

Comme toute solution d’émulation, la console AIWO G1000 propose une interface de sélection des titres pour gérer la multitude de titres intégrés. Elle se pilote au joystick.

Le haut de l’écran est une sélection avec jaquettes animées et titres.

Cette interface est basique. Elle ne propose pas de filtres ou recherche. Il faudra nommer vos fichiers et répertoires de manière adaptée et utiliser le navigateur de fichiers pour vous y retrouver.

Le lanceur de jeux/multimédia est simpliste
Le lanceur de jeux/multimédia est simpliste

En bas se trouve des raccourcis vers des répertoires de fichiers de la carte dans le cadre d’un usage multimédia :

  • Jeux (répertoire GAME), libre à vous de structurer ce répertoire en sous-répertoires.
  • Musique (répertoire Music)
  • Image (Pïc)
  • Vidéo (Video)
  • Tous types de fichiers
  • Paramètres
L'interface de configuration générale est indigente
L’interface de configuration générale est indigente

Pas grand-chose à se mettre sous la dent niveau configuration. La console propose le passage en (mauvais) français, un choix de deux thèmes, d’une durée avant économiseur d’écran, 4 niveaux de luminosité, un écran affichant le niveau de Firmware (GB2_RETROGAME V1.0.0) et un retour en configuration usine.

Décevant de ne pas avoir plus comme un réglage de qualité de l’affichage, qui mériterait d’avoir un contraste plus prononcé, ou encore un forçage du rapport d’écran.

 Des émulateurs cachés

L’architecture décrite ci-dessus n’a rien à envier à un Raspberry 4 si ce n’est niveau mémoire vive. C’est de fait rassurant pour la partie émulation qui exige de la puissance. La console Retro Neo Geo Mini apparaitra comme ridicule en comparaison.

Encore faut -il savoir de quels émulateurs la mini borne arcade est dotée. De base je suis parti avec uniquement ce qui est indiqué laconiquement sur le carton : « Support Arcade CP1/CP2+GBA+SFC+GBC+GB+MD+NES game etc Format ».
J’adore le « etc » !

Même en format 4/3 les jeux sont jouables
Même en format 4/3 les jeux sont jouables

Arcade CP1/CP2 : c’est une référence aux roms de Salle Arcade et plus précisément celles de CAPCOM . Ce sont celles que vous trouvez sur la carte fournie (extension zip). Tous les grands jeux classiques sont présents tels que : 1942, Bombjack, Double Dragon, Commando, Donkey Kong, Galaga, Green Beret, Ghost n Goblins, Golden Axe, King of fighter, Lode Runner, mrs pacman, R type, ...

Un bouton permet d’ajouter du crédit et un second de démarrer le jeu. Le troisième fait appel à un menu de configuration pour les contrôles et pour la sauvegarde.

A tous moments vous pouvez sauvegarder et reprendre une partie
A tous moments vous pouvez sauvegarder et reprendre une partie

Via ce menu il sera possible de sauvegarder vos parties et les reprendre à l’infini. Les données sont sauvegardées sur la mémoire interne.

L’écran se commute dans un format 4/3 ou reste en plein écran selon les jeux. C’est généralement le rapport d’écran attendu.
La fluidité des jeux installés est parfaite à 60 images par seconde pour la plupart
Le petit joystick est agréable. Il est super souple sur 360°. Les 6 boutons d’actions rebondissent correctement.
Pour confirmer les autres types d’émulation j’ai tâtonné et pu en confirmer une première série sans trop de surprises et ajouté la Sega Gamegear.

ConsoleType de fichierRésultat
Super Nintendo sfc /smc ok
NES nes ok
GameBoy gb ok
GameBoy Color gbc ok
GameBoy Advance gba ok
Sega Megadrive smd /gg /bin /gen ok
Sega Gamegear ok

Je suis ensuite passé à une série d’émulation plus ambitieuses et obtenu plus ou moins de succès avec les Nintendo 64, PSX et NEC PC ENGINE.

Les jeux N64 fonctionnent mais avec des problèmes de son
Les jeux N64 fonctionnent mais avec des problèmes de son

Pour la Nintendo 64 ce n’est pas parfait. Le son crachouille ce qui est désagréable quand il s’agit de musique. Cela reste jouable.

Dans chaque jeu les touches peuvent être remappées
Dans chaque jeu les touches peuvent être remappées

En émulation le joystick interne ne fonctionne pas. Intervient alors le menu de l’émulateur qui permet d’ajuster les contrôles. Dans la configuration il faut remapper USER1 To Digital Type To « Left Analog » puis les directions LEFT ANALOG vers le Control Stick correspondant.
Pour les jeux NEC PC Engine, je me suis servi du pack de ROMS disponibles sur le site ARCHIVE.ORG). Le résultat est variable. Certains jeux fonctionnent mais avec des problèmes de sons. D’autres ne reconnaissent pas les boutons sans que je réussisse pour l’instant à remapper.

Les jeux PSX fonctionnent y compris avec piste audio CD
Les jeux PSX fonctionnent y compris avec piste audio CD

Ce qui m’a le plus impressionné est la possibilité de jouer des jeux PSX via des images ISO. L’émulateur charge l’image du disque CD en mémoire et en lira même les pistes CD audio.

ConsoleType de fichiercommentaire
Nintendo 64 n64 son qui crachouille, besoin de remapper le joystick
Playstation 1/PSX iso+cue ok
NEC PC ENGINE pce son qui crachouille, problèmes de mapping joystick

En l’état actuel du firmware, la performance de la AIWO G1000 en matière d’émulation est déjà d’excellent niveau.

 Un lecteur multimédia d’appoint

Le son est stéréo, puissant et d’excellente qualité. C’est inattendu sur un produit à ce prix. Pour l’émulation, c’est la garantie d’un bon son y compris sur des jeux avec pistes CD comme ceux des ISO Playstation.

Mais c’est aussi intéressant car la console arcade sait lire des fichiers musique MP3 ainsi que des films en container MP4, MKV, AVI, …

Elle lit les fichier vidéo et audio mais sans contrôle
Elle lit les fichier vidéo et audio mais sans contrôle

Il faut placer les fichiers multimédias sur la carte mémoire.

Malheureusement, il n’y a aucun réglage pour le lecteur multimédia. En lecture il n’y a que possibilité de mettre en pause ce qui limite les usages. Cela permettra de mettre quelques dessins animés ou albums audio en dépannage.
De nouveau, il est possible d’espérer un firmware communautaire qui injecterait un meilleur lecteur multimédia.

 Un coup de cœur

Je pensais ne passer que quelques heures à tester cette petite borne arcade AIWO G1000. Cela n’a pas été le cas. Je me suis pris au jeu en découvrant ses capacités d’émulation cachées et la communauté en formation qui cherche à la rendre encore plus performante.

Malgré un look un peu jouet, la AIWO G1000 en a dans le ventre pour un prix imbattable à considérer qu’elle est tout en un avec écran, joystick, batterie et connectique externe.

 Acheter la mini console AIWO G1000

Elle est actuellement vendue chez Gearbest à moins de 60€ comme vous pouvez le lire dans mon article bon plan : AIWO G1000, une mini Borne Arcade Retrogaming 7 pouces à prix réduit à 56€11 (testée) .

Les points forts

Architecture performante
Excellent son
Prix

A améliorer

Pas de documentation
Peu de réglages
Lecteur multimédia basique

mini Borne Arcade Retrogaming AIWO G1000

4

En conclusion

La AIWO G1000 est une super petite console portable autonome avec écran intégré avec un look de borne d’arcade. Son architecture performante et évolutive en fait la borne arcade miniature du moment.